Roman sur la vie d'une émétophobe

Aller en bas

Roman sur la vie d'une émétophobe Empty Roman sur la vie d'une émétophobe

Message  AÜdrey-Ann le Mar 27 Mai 2014 - 23:22

Bonjour à tous!
Dans le cadre de mon projet personnel de 5ème secondaire (2014-2015) j'ai décidé de procédé à l'écriture d'un roman d'environ 300 pages. Celui-ci aura pour sujet l'émétophobie, mettant en vedette une adolescente de 16 ans atteinte par cette horrible peur. Ce sera un roman destiné aux plus de 14 ans, et qui aura pour but de conscientiser les gens sur cette maladie peu connue et si désagréable. Pour leur montrer qu'une phobie et une peur, c'est loin d'être la même chose et que ce n'est pas drôle du tout! Étant moi-même émétophobe, je serai évidemment en mesure d'inventer une vie et une histoire à mon personnage en me basant sur la mienne. Cependant, je n'ai (heureusement!) pas vécu tous les problèmes possibles reliés à cette phobie, et c'est pourquoi j'ai besoin de vous. J'aimerais avoir quelques petits témoignages. Cela peut être n'importe quoi! Par exemple une anecdote de jeunesse liée à l'émétophobie, ou alors quelque chose de grave qui vous est arrivé. Aussi, si quelqu'un a déjà été hospitalisé parce que la phobie était devenue trop forte, que ce soit au niveau mental ou physique (anorexie et compagnie) et qu'il aimerait me faire part de cette expérience en détail ça serait vraiment bien parce que c'est quelque chose que j'aimerais mettre dans mon histoire. Sinon j'aimerais aussi avoir des petits commentaires de personnes qui s'en sont sorties, pour connaître quelques petits trucs et pour savoir comment mon personnage pourrait s'en sortir. Bref j'ai besoin d'aide pour cette tâche! J'ai jusqu'en février 2015 pour remettre ce travail (qui vient avec ses copines les rédactions, analyses et autres trucs longs à faire) et j'espère vraiment avoir le plus de messages possible d'ici-là. Merci beaucoup!! Very Happy
AÜdrey-Ann
AÜdrey-Ann
Eméto de Coton
Eméto de Coton

Féminin
Nombre de messages : 21
Age : 21
Localisation : Québec, Canada
Date d'inscription : 04/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Roman sur la vie d'une émétophobe Empty Re: Roman sur la vie d'une émétophobe

Message  LW57 le Mer 28 Mai 2014 - 1:39

Bonjour, 

Juste pour te souhaiter bon courage!! Pas facile d'écrire quelQue chose d'aussi long sur ce sujet..

Attention quand même dans ta rédaction à te protéger toi même des rituel, tocs ou autres qu'un emetophobe pourrait te confier et te rendre plus dépendante de la phobie...

Bonne continuation!! 

PS : j'ai quand même essayer de te filer un coup de main (en MP)
LW57
LW57
Eméto de Vermeil
Eméto de Vermeil

Féminin
Nombre de messages : 279
Age : 30
Date d'inscription : 06/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Roman sur la vie d'une émétophobe Empty Re: Roman sur la vie d'une émétophobe

Message  PlugPur le Jeu 29 Mai 2014 - 14:34

Salut. ^^

Déjà je trouve ça super d'informer les gens sur cette phobie qui n'est pas très connu, bonne chance! Smile
PlugPur
PlugPur
Eméto de Diamant
Eméto de Diamant

Masculin
Nombre de messages : 1455
Age : 29
Localisation : Canada (mais pas au QC)
Date d'inscription : 23/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Roman sur la vie d'une émétophobe Empty Re: Roman sur la vie d'une émétophobe

Message  MGB le Ven 30 Mai 2014 - 8:14

L'un des trucs très durs, c'est le regard des autres, aussi.
Exemple là, ce matin, il restait du gâteau au choclat d'hier soir. J'en ai pris un morceau ce matin alors que je mange jamais le matin d'habitude.
J'ai pas réussi finir, et je suis un peu vaseuse, tendue, mais pas encore en crise d'angoisse, j'arrive à rester rationnelle pour le moment...
Pour moi, c'est un putain de victoire d'avoir mangé 3/4 d'un part de gâteau au chocolat sans crise d'angoisse. Mais j'ai ma grand-mère à côté qui insiste que ça ne me fera pas de mal de manger les deux dernières bouchées, que c'est du gâchis pour rien, et que, franchement, j'exagère. J'en pleurerai presque de dire "non non non non", si elle n'avait pas été interrompue par le téléphone.
Voilà, ce qui pour moi est un énorme pas en avant (je suis anorexique à cause de l'émétophobie, même si jamais hospitalisée), est du ressort de caprice de gamin de 4 ans pour elle, surtout qu'elle entend que mon ventre il fait des bruits genre "j'ai faim". Et pourtant, je lui ai déjà expliquée le problème.

C'est aussi une piste à explorer je pense. Tous c'est trucs qui semblent absolument banal pour les autres mais qui pour nous sont des grosses victoires.

MGB
Eméto de Coton
Eméto de Coton

Féminin
Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 24/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Roman sur la vie d'une émétophobe Empty Re: Roman sur la vie d'une émétophobe

Message  ana33 le Ven 30 Mai 2014 - 13:30

C'est un très beau projet!!!

Toutefois, l'émétophobie peut être à différents stades. Je te fais mon témoignage, ça pourrait te donner des idées.

Dans mon cas, la peur de vomir a commencée lorsque j'avais 7 ans mais même très jeune, les fois où j'ai vomi, j'anticipais les soirs suivants (1 ou 2 soirs suivant l'événement). De 7 à 12 ans, je ne mangeais pas de pizza puisque c'était ce que j'avais mangé avant de me coucher et que j'avais vomi pendant la nuit. Je sais que ma mère ne se sentais pas bien le lendemain mais à cet âge, je ne comprenais pas toujours les maladies de ma mère.

Après cet événement, je me suis mise à avoir peur de vomir en voiture ou lorsque je n'étais pas chez moi mais aussi le soir. D'ailleurs, je priais tous les soirs pour ne pas vomir jusqu'à l'âge adulte.

Eh bien, j'ai vomi une autre fois à 8 ans suite à une grosse intoxication alimentaire. Je n'étais pas chez moi et c'était horrible. J'avais mangé un hamburger et je n'ai pas eu peur d'en remanger après.

J'ai recommencé à manger de la pizza le jour où mon prof d'anglais nous faisais apprendre le vocapublaire de la pizza peu avant d'aller manger et j'ai eu une forte envie de pizza. J'ai demandé le midi même à ma mère que je voulais de la pizza.

Pendant l'adolescence de 12 à 17 ans, c'était plutôt calme niveau phobie. Je n'avais peur que lorsque j'entendais des bruits suspects, notamments d'autres adolescents qui s'amusaient à imiter leurs pairs lors de soirées bien arrosées ou encore lorsqu'une table n'était vraiment pas propre. Je ne voulais pas m'assoir par peur que la table me dégoute. Sinon, je faisais ma vie, sans problème.

A partir de 18 ans, la phobie est revenue mais beaucoup plus forte que lorsque j'étais enfant. J'étais en immersion anglaise pour cinq semaines. Les deux premières semaines s'étaient bien passé (à part un bon rhume) A la troisième, j'ai commencé à avoir tout le temps peur de vomir. Je venais de commencer ma pilule et elle me donnais des nausées (mais seulement quelques heures). Je ne les ai pas supportées et je ne mangeais pratiquement plus. Je déjeunais le matin mais les autres repas, je me contentais de salade et d'eau. Tout me dégoutais et j'avais tout le temps peur de vomir. J'ai beaucoup maigri.

Quand mes parents m'ont ramené à la maison, j'ai été mal pendant un mois à avoir des vertiges et toujours des nausées. Le soir, je pleurais de me sentir si mal. Au début, j'ai demandé à mes parents de me faire des plats que j'aimais parce que ce qui n'avais pas aidé, c'est que la nourriture me dégoutais.

Petite parenthèse, ma mère m'a fait réalisé dernièrement que le retour de ma phobie est peut être lié à un événement qui m'a troublée. Un homme avais appelé à ma chambre. Il parlais anglais et avais le timbre de voix d'un pervers. J'ai eu très peur pour ma sécurité à ce moment-là.

J'ai arrêté ma pilule 3 mois plus tard car impossible de la prendre tous les jours.

Deux mois plus tard, j'ai découvert le forum mais je n'ai osé m'y inscrire qu'un an plus tard après une gastro peu avant les fêtes. Quelques mois après, j'ai retenté de prendre la pilule et en août 2009, j'ai vomi de nouveau.

Depuis la découverte du forum, j'ai vécu des hauts et des bas mais je n'ai jamais été au même point qu'à mon immersion. Sauf que dès que j'avais mal au ventre, j'avais peur de vomri, dès que quelqu'un faisais des bruits ou des mouvements étranges, j'avais peur mais également, le simple fait que quelqu'un dise "j'ai mal au coeur" était suffisant pour me faire peur.

J'ai suivi une première thérapie en 2010 environ mais je n'étais pas vraiment prête à ce moment-là. Je suis donc restée avec mes manies (lavage de mains, date de péremption, etc.) Je suis retournée en immersion et cette fois-là s'est mieux passée mais j'ai eu des moments de panique surtout lors de cas de gastro.

Puis il y a eu le temps des fêtes 2010-2011, ça été le tournant, je déménageais dans une autre ville mais avant de partir, j'ai eu le coup de foudre pour un homme rencontré sur internet. Depuis, je suis toujours avec lui et c'est lui qui m'a aidé à évoluer. La première moitiée de 2011, il ne savais pas pour ma phobie et je me suis battue pour qui ne le sache pas. En janvier 2012, j'ai emménagé avec lui, les débuts se sont bien passés mais j'ai fait une genre de dépression. Je ne mangeais presque plus le soir par peur de vomir et surtout parce que j'avais des brûlements d'estomac. Puis en juilllet, j'ai eu une journée de vertiges où j'ai dû prendre congé de mon nouveau travail et c'est à partir de ce moment-là que je me suis rendue compte (avec l'aide de ma mère et de mon copain) que ça n'allais pas. J'ai essayé de surmonté le tout en attendant de trouver une psy dans ma nouvelle ville et surtout lorsque mon médecin m'a parlé de prendre des AD. Je ne voulais pas.

J'ai donc trouvé une psy qui faisait de l'hypnose. Elle m'a parlé de l'EMDR. Si tu veux en savoir plus, dans la section "Thérapies", il y a le post "journal EMDR". J'ai été suivie jusqu'en mai 2013. Ça allait beaucoup mieux. Ça va toujours mais comme je me marie, je suis plus stressée et parfois, il m'arrive d'avoir des pointes d'angoisses. Malgré tout, j'ai quand même passé au travers de deux épisondes vomi en 2013 (mon copain a eu une gastro/intoxication alimentaire et mon père a trop bu lors d'une soirée).

Maintenant, il me reste quelques peurs notamment la gastro et la peur d'avoir le mal de mer. Autrement, je fais de mon mieux pour avancer.

Désolée pour tout ce texte mais si ça peut te donner des pistes surout sur les événements qui peuvent déclencher la phobie alors je crois que c'était ce qu'il y avais de mieux.

Bonne chance!
ana33
ana33
Eméto de Diamant
Eméto de Diamant

Féminin
Nombre de messages : 1806
Age : 30
Localisation : Québec/Canada
Date d'inscription : 24/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Roman sur la vie d'une émétophobe Empty Merci

Message  AÜdrey-Ann le Sam 31 Mai 2014 - 13:03

Merci PlugPur! Smile
Merci MGB pour cet épisode de vie, je vais surement trouvé comment inséré quelque chose de semblable dans mon roman!
Merci ana33 pour tout ça c'était vraiment intéressant et je crois pouvoir m'en inspirer!
AÜdrey-Ann
AÜdrey-Ann
Eméto de Coton
Eméto de Coton

Féminin
Nombre de messages : 21
Age : 21
Localisation : Québec, Canada
Date d'inscription : 04/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Roman sur la vie d'une émétophobe Empty Re: Roman sur la vie d'une émétophobe

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum