14 ans et emetophobe

Aller en bas

14 ans et emetophobe Empty 14 ans et emetophobe

Message  Invité le Mar 12 Mar 2013 - 17:15

bonjour à tous ! je suis maman d'une jeune fille de 14 ans elle est réellement Emétophobe depuis 3ans. nous avons essayé 1 an de psy =rien j'ai grondé / puni/ fait la carotte/ je ne sais pas du tout quel comportement avoir. est ce que en pleine crise je dois compatir et la proteger ? aller dans son sens ou au contraire la booster et lui dire stop ? les crises viennent le soir au coucher : nausées/ maux de ventre/ et plus fort c'est tremblements/ sueurs/ du mal à respirer...... on passe beaucoup de temps à en parler . là elle est suivit par psychiatre on tente l'hypnose. mais elle n'y mets pas vraiment du sien elle est persuader que rien ne peut la guerir. je ne sais plus trop quoi faire . Elle se coupe du monde petit à petit controle les dates et la nourriture . au collège elle mange peu le midi de peur d'etre malade.Et à perdu 10 kg en 1 an (bon elle avait un petit peu de reserve lol! .Mais voilà je ni arrive plus Sad et elle non plus elle est fatiguée de tout ça. Crying or Very sad Je précise que c'est arrivé suite à un clash en 6eme . les copines l'ont laissé tomber et elle a ete separé de moi elle est effectivement très très proche et collé à moi.Merci .je prendrais tous les conseils Surprised

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

14 ans et emetophobe Empty Re: 14 ans et emetophobe

Message  Tooxie le Mar 12 Mar 2013 - 17:49

Salut, en effet situation difficile, mais c'est déjà bien que tu cherches à te renseigner pour ta fille, c'est un belle preuve.

Le psy il a traité quoi avec elle ? La phobie, le traumatisme ?

Franchement je ne sais pas trop quoi te dire .. Ne pas la gronder ca ne sert à rien je pense que c'est même pire, ne pas la couvrir non plus. Plutôt essayer de la mettre devant le fait, de la motiver avec des petits défis quotidiens, peut être lui montrer des témoignages d'anciens éméto pour qu'elle trouve la motivation ..
Lui apprendre à contrôler sa respiration .. Je sais pas trop tu ne peux pas la sortir c'est elle qui a les clefs mais tu peux sans problèmes être une béquille indispensable quand on ne s'en sort plus (ce qui semble etre le cas)

Voilà les autres sauront certainement mieux t'aiguiller !
Tooxie
Tooxie
Eméto de Vermeil
Eméto de Vermeil

Féminin
Nombre de messages : 271
Age : 23
Localisation : Antibes
Date d'inscription : 20/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

14 ans et emetophobe Empty Re: 14 ans et emetophobe

Message  soleil le Mar 12 Mar 2013 - 20:18

Bonjour

Personnelement j'ai annoncé ma phobie a mes parents a l'age de mes 14ans ...
Ma mere etant une femme a fort caractere a tout fait pour me booster et me dire en cas de crise " Tais toi te laisse pas faire" etc, elle en été meme rude, a me traiter de faible etc... Elle m'aime enormement et j'ai tjrs su u'elle faisait ca parce qu'elle pensait que c'etait le meilleure pour moi.. Mais dans un sens elle pensait combattre la phobie a ma place. Ce n'est pas a elle de me booster, c'est a moi de le faire. Et ca je le lui ai fait comprendre lors d'une crise tellement enorme qu'elle en est restée bouche bée. Je frappais mur et objet j'hurlais je l'insultais de tout la traitais de tout les noms pleurais la suppliais de me foutre la paix etc.. BREF non gronder ne sert a rien !!
Cependant mon pere est un homme assez ponderé et a opté pour la discussion et il essaie encore dailleurs de comprendre ce que je ressens, et en discutant j'ai appris des choses sur mon comportement que je ne réalisais meme pas. Et Je sais qu'au jour d'aujourd'hui je me sens prete a affronter vomi e gastro ( sans souhaiter que ca arrive non plus hein faut pas deconner ) et je relativise enormement, et je suis intimement persuadée que c'est grace au dialogue qui m'a permis d'ouvrir les yeux sur mes reactions et mes sentiments ..

Mes conseils sont donc de la soutenir, sans se morfondre, cad lui faire comprendre qu'elle est soutenue, mais ne pas aller jusqu'a la plaindre etc..

J'ai souvent pensé que ma phobie a commencé juste apres avoir vomi a 10 ans de mon plein gré au dessus de ma mezzanine pck je trouvais ca chouette, et juste apres, je me souvenais plus de la sensation que ca faisait de vomir. Et je me suis mit a anticipé, et comme on le sait tous .. L'homme a peur de l'inconnu. Mais je me retrouve en ta fille car mon psy souleve le detachement brutale a ma ere ( avec qui jetais tres proche enfant) suite a larrviée de mon petit frere , allié au fait qu'en 6eme / 5eme ( année du debut de ma phobie) toute ma classe ( mes amis de maternelle QUAND MEME ! de lngue date donc ) m'ont tous tourné le dos du jour au lendemain.


SI tu as besoin de plus de question hesite pas jspr avoir pu t'aider.
Bisous

soleil
Eméto de Vermeil
Eméto de Vermeil

Féminin
Nombre de messages : 280
Localisation : 06
Date d'inscription : 26/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

14 ans et emetophobe Empty Re: 14 ans et emetophobe

Message  *Satine* le Mer 13 Mar 2013 - 5:54

Tout comme les autres, je pense que la punition n'est pas une solution car c'est quelque chose qu'elle ne contrôle pas.

Durant mon enfance et mon adolescence, j'ai vécu la même chose. Seule ma mère pouvait me rassurer lors de mes crises d'angoisse, PERSONNE d'autre ! Cela a créé un lien très très fort entre nous, qui finalement n'était pas sain du tout !
Au début, forcément, on ne se rend pas compte de la chose ! Ma mère était là, me soutenait, me rassurait.... Mais m'envoyait quand même voir des psy pour tenter de m'aider. Tant que la démarche venait d'elle, aucune thérapie n'a fonctionné ! Donc, on a arrêté et continué notre petit train train malsain. Puis, vers 15 ans, j'ai eu un déclic, l'envie d'aller mieux et J'AI FAIT les démarches pour aller voir un psy. Voilà qui à tout changé car non seulement l'acte venait de moi et derrière, j'étais déterminée !!!!!
Tout ne s'est pas régler en une semaine mais il se trouve que je suis tombée sur une super psy j'ai pu d'autant plus avancer.
Parfois, nous avions des séances ensemble, cela à toujours eu des retombées bénéfiques, deux fois aussi, ma mère est allé seule voir ma psy.
Nous avons réussi à casser ce lien malsain. Ce fut dur et parfois déchirant mais aujourd'hui j'ai 27 ans et des rapports formidables avec ma mère ! (bon, nous vivons loin l'une de l'autre, plus de 500 km nous sépare mais voilà).
Pour ce qui est de la guérison, non, je ne suis pas guérie mais relativement stable.... mais il est clair que le détachement d'avec ma mère m'a beaucoup aidé !

Durant la période de "travail" chez le psy, je me souviens que celle-ci avait dit à ma mère de ne plus me surprotéger et me "sur"rassurer lors de mes crises d'angoisse car finalement, le faite qu'elle y porte un intérêt ne faisait que me conforter dans l'angoisse.
Elle pouvait reconnaitre que j'étais en panique mais ne devait plus me dire : "non, tu ne vas vomir" ou encore "je reste avec toi le temps que la crise passe".
Elle ne devait pas pour autant ignorer mais juste se dire : "okay, ma fille est en crise, je le vois, je le peux le comprendre mais je dois la laisser gérer"

Donc voilà, j'aurai tendance à dire, écoute-la, soutien-la mais dans une juste mesure et ne la conforte pas dans la phobie en tentant vainement de la rassurer à la moindre crise d'angoisse.
Tu peux la booster un peu aussi, sans la brusquer ! Elle n'a pas quelque chose qui la passionne, qui pourrait la faire sortir un peu et oublier momentanément son mal-être ?
*Satine*
*Satine*
Modo
Modo

Féminin
Nombre de messages : 1229
Age : 33
Date d'inscription : 03/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

14 ans et emetophobe Empty Re: 14 ans et emetophobe

Message  kelly* le Mer 13 Mar 2013 - 9:29

En effet, il faut trouver un juste milieu et ce n'est pas évident.... Il faut aussi qu'elle sache qu'on peut s'en sortir, enfin du moins apprendre à vivre avec et ne plus avoir peur, ne plus appréhender, et pendant la crise, des exercices de respiration et de relaxation peuvent aider. Tout comme marcher, prendre l'air, penser à autre chose... Facile à dire, plus dur à faire, mais ça aide vraiment. Mais comme il a été dit il faut que ça vienne d'elle, et c'est déjà une bonne chose qu'elle se sente comprise et entourée par ses proches ! Car dans ce problème d'émétophobie on se sent très souvent seule et incomprise de tous (vu que vomir n'est pas sensé être angoissant et que pour nous ça l'est autant que si on était à l'article de la mort!) et ça nous angoisse encore plus, ce qui est un cercle vicieux (angoisse = accentuation des nausées = phobie augmente = donc l'angoisse aussi ; on tourne en rond).

Quant au comportement à adopter, il ne faut pas la gronder car cela ne ferait qu'accentuer les choses par culpabilité. En effet en ayant cette phobie on se culpabilise beaucoup, on trouve que ce n'est pas normal, on a peur d'être jugé, et on a vraiment honte, au point bien souvent de le cacher à ses proches pendant de très nombreuses années. Et face aux inconnus, c'est encore pire pale
On n'arrive pas soi-même à accepter ça et à se comprendre, alors comment les autres le pourraient ?
On en arrive même parfois à s'auto-mutiler légèrement (pour moi c'est me mordre fort les bras ou me donner des gifles pour me dire de revenir sur Terre et d'arrêter de souffrir ainsi pour rien, car on le sait bien que c'est pour rien, que c'est décalé de la réalité, mais on n'y peut rien, c'est plus fort que nous, sur le moment on est persuadé que c'est la chose la plus grave qui soit et que notre dernière heure est arrivée)...

Il ne faut pas non plus la surprotéger car c'est ce qu'à toujours fait ma mère et je pense que ça a aggravé la phobie dans le sens où elle allait dans mon sens donc j'étais convaincue que vomir était réellement quelque chose de très grave et très dangereux, sinon elle ne chercherait pas à me protéger comme ça ! Je suis émétophobe depuis le plus tôt que je me souvienne, j'étais petite, suite à plusieurs épisodes où j'ai vomi pendant plusieurs jours sans pouvoir m'arrêter (je ne vous raconte même pas le poids que j'ai perdu, étant déjà maigre à la base). Et ma mère répétait que ces vomissements ne finiraient jamais, ce que j'ai cru !!!! Et dès que la nausée revenait je me disais "ah oui ça ne finira jamais, elle a raison, je suis foutue!" affraid

En plus de ces épisodes, depuis toujours, et quel que soit mon âge, ma mère, dès que je lui disais que je ne me sentais pas bien, envie de vomir, ou pire, si en pleine nuit elle entendait les premiers soubresauts ou toux annonçant le vomissement, elle se mettait à crier et à courir partout comme une folle dans l'appart, courir chercher une bassine, un gant, une serviette, me tenir la tête, répéter inlassablement "mon Dieu elle va vomir, mon Dieu elle est malade...." Du coup dans ma tête je me suis persuadée que c'était sûrement quelque chose de très très grave, le fait de vomir et d'être nauséeuse... Et c'est resté ancré très fort en moi...

J'ai aujourd'hui 30 ans, je suis toujours éméto et je fais toujours des crises d'angoisse quand j'ai des nausées, mais cela ne m'empêche pas de vivre le reste du temps (je ne m'empêche pas de manger à l'extérieur par exemple, je ne contrôle pas plus que ça la nourriture, mais je m'interdis l'alcool, les manèges à sensation, le parapente, lire en voiture, etc, ce sont des situations d'évitement caractéristiques de la phobie puisque je sais que les nausées sont déjà arrivées de ces situations). J'essaie d'avoir un peu de recul sur tout ça car j'essaie de comprendre pour m'en sortir.

Aujourd'hui mon mari m'aide en m'ignorant lors des crises (ça peut sembler paradoxal mais au moins il n'entre pas dans mon jeu) ; crises qui sont heureusement de plus en plus rares, environ 3 en 4 ans, ouf... Il est persuadé que c'est seulement face à moi-même que je m'en sortirais, et finalement il a raison, ça me confronte à mes peurs et j'essaie de les assumer, et de m'en sortir seule, sans l'aide de personne ni médecin, même si je n'y arrive pas toujours (ou après de longues heures de souffrance et d'angoisse où je finis par m'endormir effondrée)... Au moins je suis sûre que ce n'est pas grave, puisqu'il n'y prête pas attention plus que ça et qu'il est certain que ça va passer. Cette certitude m'apaise, quelque part, et m'aide à contrer les paroles que ma mère me répétait (que ça ne passerait pas). Même si dans ma tête cela résonne toujours, le "mon Dieu tu vas vomir, mon Dieu tu es malade...", en face je me répète aussi "ça va passer, ce n'est rien, rien du tout, respire...." et ça aide. Après, d'un autre côté, je me culpabilise toujours beaucoup, étant donné qu'il réagit comme si avoir la nausée était normal (ce qui est le cas en réalité), du coup je me dis que je suis vraiment méchante de lui faire subir mes crises stupides mais incontrôlables, et de m'empêcher de vivre, de ne pas passer une bonne journée auprès de lui, de profiter de notre journée, etc... Au final dans tout comportement d'autrui je pense qu'il y aura toujours du bon et du mauvais et qu'on ne pourra jamais agir parfaitement...

Je suis persuadée que le mieux est qu'elle soit suivie par un psy compétent, qu'elle fasse de l'hypnose (hypnose éricsonnienne) ou TCC (thérapie comportementale et cognitive) ou sophrologie (relaxation par la respiration) autre méthode qui puisse l'aider, mais il faut que ça vienne d'elle. Moi-même suis mal placée pour conseiller cela car je n'ai encore jamais réussi à franchir ce pas (j'ai honte Embarassed ). La seule fois où j'ai franchi ce pas je suis tombée sur le répondeur du médecin qui disait ne pas prendre de nouveaux patients, du coup j'ai été découragée, c'était déjà un effort énorme que je faisais et je n'ai pas réussi à recommencer à appeler quelqu'un d'autre... Une autre fois, une collègue a voulu m'aider en m'enseignant un médecin pratiquant l'hypnose mais elle m'a raconté que ça a super bien marché sur une amie à elle (pour dépression) et qu'en sortant elle a de suite vomi toutes ses tripes, ce qui a extériorisé ses "démons" et a ensuite été "guérie". Mais rien que le fait de savoir qu'il y avait une possibilité de vomir en sortant, j'ai été pétrifiée de terreur, j'ai eu un gros blocage et je n'ai jamais voulu y aller !! Elle s'en est mordu les doigts après en comprenant son erreur ; tant pis pour moi Neutral

Désolée du roman, en espérant que certaines choses ont pu t'aider ou t'apporter des réponses à tes questions.....

Edit : je viens de lire aussi qu'il faut vraiment éviter de prendre un médicament, par exemple un anti nauséeux (anti émétique) car ensuite on associe très facilement la guérison de la nausée à ce médicament, qui devient pour nous la seule et unique solution pour faire passer la crise (et ce, même si le médicament n'y fait rien !! Puisque les accentuations des nausées sont beaucoup psychologiques en allant de pair avec la crise de panique elle-même). Attention on peut en devenir très vite dépendant, en prendre tous les jours, et cela a de graves conséquences sur la santé, beaucoup peuvent en témoigner sur ce forum...

Personnellement je n'en suis jamais arrivée là mais avoir mes cachets d'antivomitifs toujours sur moi me rassure, même si je n'y touchais qu'en derniers recours (et maintenant plus du tout, je ne m'en sers pas mais il faut toujours que j'en rachète "au cas où") et que je sais qu'ils ne sont pas efficaces (ça pourrait être un placebo que ce serait pareil), et que même en intraveineuse j'ai déjà surpris tout le personnel médical car cela n'avait strictement aucun effet sur les vomissements qui ne passaient pas (suite à une intervention : arrachage de dents de sagesse sous anesthésie générale, qui en dehors de ça c'est très bien passée). Donc attention avec les médicaments et les dépendances psychologiques...

A lire : http://www.medix.free.fr/sim/crise-angoisse-aigue.php
Et aussi : http://www.crises-angoisses.com/sevrage-aux-benzodiazepines-lexomil-xanax-temesta-valium-rivotril
kelly*
kelly*
Eméto de Vermeil
Eméto de Vermeil

Féminin
Nombre de messages : 307
Age : 37
Localisation : 31
Date d'inscription : 04/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

14 ans et emetophobe Empty Re: 14 ans et emetophobe

Message  Invité le Mer 13 Mar 2013 - 12:12

un GRAND merci pour vos réponses.Je retouve ma fille en chacunes de vous . elle aussi c'est apparu suite aux "gentilles" copines qui lui ont tourné le dos en 6eme. là elle est en espagne pour la semaine 2 jours avant de partir elle angoissait dejà à l'idée de faire une crise toute seule et que je ne sois pas présente ^^ ça n'a pas loupé . Encore merci parceque du coup celà m'oriente dans le comportement que je dois avoir Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

14 ans et emetophobe Empty Re: 14 ans et emetophobe

Message  Didine is back! le Mer 13 Mar 2013 - 20:21

Les filles t'ont vraiment donné de très bonnes réponses. Honnêtement je n'aurais pas su quoi te dire... Qu'est ce qui aurait été le mieux pour moi à l'époque? Aucune idée...

Je e souhaite sincèrement du courage et j'espère que la puce va vite se défaire de cette phobie. En revanche si la thérapie n'est pas franchement son but premier aujourd'hui, ne la force pas, tu n'en sortiras rien de bon et par conséquent elle restera convaincue que rien ne peut l'aider a s'en sortir Wink

J'espère que tu nous donnera de ses nouvelles et bonnes pendant qu'on y est...

Bon courage a vous 2 Like a Star @ heaven
Didine is back!
Didine is back!
Eméto de Diamant
Eméto de Diamant

Féminin
Nombre de messages : 1052
Age : 32
Localisation : Dans ton cul!!
Date d'inscription : 24/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

14 ans et emetophobe Empty Re: 14 ans et emetophobe

Message  Tooxie le Jeu 14 Mar 2013 - 18:40

Je sais pas si tu le fais déjà, mais à ta place justement je lui parlerais en lui disant oui tu as fais une ou des même crises d'angoisse. Ca n'a pas été agréable c'est sur ce sont des crises, mais tu n'es pas morte (lol), tu n'as pas vomi et au final tu as quand même passé un bon voyage (j'espere !!)

Voilà en esperant qu'elle te revienne contente et que ca lui permette de prendre du recul !

Ps : je trouve cela "marrant" qu'elle ait peur de faire une crise plutôt de vomir, preuve que le vomis n'est pas le vrai problème Wink
Tooxie
Tooxie
Eméto de Vermeil
Eméto de Vermeil

Féminin
Nombre de messages : 271
Age : 23
Localisation : Antibes
Date d'inscription : 20/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

14 ans et emetophobe Empty Re: 14 ans et emetophobe

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum