.

Aller en bas

. Empty .

Message  Invité le Sam 25 Aoû 2012 - 2:55

.


Dernière édition par Iris le Mar 18 Déc 2012 - 17:02, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

. Empty Re: .

Message  Invité le Sam 25 Aoû 2012 - 5:38

Coucou,
La phobie frappe toujours plus fort lorsque ça ne va pas trop dans nos vie, que ce soit au niveau personnel ou professionnel. Cela ira bien mieux lorsque tu auras un emploi et que tu organiseras ta vie autour. En attendant, il faut que tu te trouves une occupation á l'extérieur (je donnais des cours á des illettrés avant de trouver mon premier emploi), cela te donnera un rythme dans ta journée.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

. Empty Re: .

Message  Davide-ITA le Sam 25 Aoû 2012 - 11:10

menthedouce a écrit:Coucou,
La phobie frappe toujours plus fort lorsque ça ne va pas trop dans nos vie, que ce soit au niveau personnel ou professionnel. Cela ira bien mieux lorsque tu auras un emploi et que tu organiseras ta vie autour. En attendant, il faut que tu te trouves une occupation á l'extérieur (je donnais des cours á des illettrés avant de trouver mon premier emploi), cela te donnera un rythme dans ta journée.

C'est ce que je me suis dit aussi, d'ailleurs j'avais trouvé un emploi qui me plaisait énormément, le problème est que je ne mangeais pas, donc j'étais mal, je perdais du poids... Du coup ça s'est fini, oui car pour travailler il faut être un minimum bien physiquement et moralement et lorsque tu manges peu c'est impossible... On a du mal à réfléchir correctement... Je pense qu'il faut aller un peu mieux pour recommencer à travailler ou bien trouver le travail idéal...

Davide-ITA
Eméto de Cristal
Eméto de Cristal

Masculin
Nombre de messages : 67
Age : 33
Date d'inscription : 18/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

. Empty Re: .

Message  Invité le Sam 25 Aoû 2012 - 12:19

Coucou Menthe Douce et Davide-ITA, Very Happy


Merci de vos réponses. Wink
Je pense qu'il y a du vrai dans ce vous dites.
Il n'y a pas si longtemps, jaurais pu adhérer à ce que tu me recommandes Menthe Douce, mais je ne fais que sortir, et ça m'enfonce, je ne vois pas la sortie comme un défi de gagné, ni même les galères administratives. Je crois que je suis encore plus loin dans le sens où je pense devoir me recentrer avant de retravailler. Il est vrai qu'on est dans un monde où tout le monde se dit qu'il doit retrouver du boulot très vite, je trouve ça hyper stressant. Suspect

Oui Davide-ITA, je pense que je devrais prendre soin de moi avant d'entreprendre quoi que ce soit. Je crois que ma situation a dépassé la simple déprime passagère et somatisante qui s'enlève en un coup de sortie, ou d'activités. Je trouve même que les activités en extérieur sont imposées.
Ce que je trouverai être un défi, c'est me remettre a me sentir physiquement en forme, manger réellement a tous les repas (et pas une petit portion pourrie), retrouver du plaisir dans ma vie car j'ai eu tendance ces derniers mois, a tout voir comme un impératif. Crying or Very sad
Je crois que j'ai besoin de re-retrouver le plaisir de vivre (bien que je suis loin d'avoir des idées suicidaires).

Je comprends ton expérience Davide-ITA, et je crains de ne plus être capable de retravailler. Mais je sais que j'en serais capable car je sais me pousser au c*l, mais je risque de faire une dépression en décrétant que mon travail seul est un épanouissement énorme et sain dans ma vie.
Ouais je sais, je ne sais pas si je suis compréhensible. Mais je ne prends plus plaisir a rien, je fais les choses car elles doivent être faites. pirat

Je pense désormais ouvrir un post sur TCA quand j'en aurai réellement envie.

Davide-ITA, tu as un emploi actuellement ? As tu réussi a remonter la pente ?

Merci a vous deux d'avoir répondu Smile
Je crois que j'ai un soucis avec la perception du travail et des nécessités et responsabilités et mon réel plaisir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

. Empty Re: .

Message  Davide-ITA le Sam 25 Aoû 2012 - 12:49

Et bien j'ai quitté cet emploi il y a 1 mois environ et depuis non je ne travaille plus, faut dire que je suis vraiment mais vraiment déçu car c'est vraiment un emploi qui me plaisait vraiment et je ne pense pas retrouver une si belle occas', j'enchaîne les emplois sans jamais tenir car je ne suis pas prêt et surtout que là les conditions n'étaient réunies pour que je réussisse on va dire... Et ça continuera tant que ça n'ira pas mieux donc le mieux c'est de s'occuper effectivement de soi-même avant d'entreprendre un emploi. Comme je disais la dernière fois, j'ai fais 2 séances chez un guérisseur et depuis je n'ai plus fait de crise (un peu de stresse car c'est ma nature) mais par contre j'ai toujours cette appréhension qui me bloque... En résumé, soignes toi déjà correctement et quand tu seras quasi certaines de pouvoir entreprendre un emploi, fonces mais pas avant car tu ne tiendras pas et à la limite tu vas te griller car les patrons vont penser que tu es instable et c'est pas forcément ce qu'ils recherchent... Il faut avancer doucement mais sûrement et ne pas foncer en se disant que ça va passer comme j'ai pu le faire.

Davide-ITA
Eméto de Cristal
Eméto de Cristal

Masculin
Nombre de messages : 67
Age : 33
Date d'inscription : 18/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

. Empty Re: .

Message  ptites fleurs le Sam 25 Aoû 2012 - 13:02

Davide-ITA a écrit:
menthedouce a écrit:Coucou,
La phobie frappe toujours plus fort lorsque ça ne va pas trop dans nos vie, que ce soit au niveau personnel ou professionnel. Cela ira bien mieux lorsque tu auras un emploi et que tu organiseras ta vie autour. En attendant, il faut que tu te trouves une occupation á l'extérieur (je donnais des cours á des illettrés avant de trouver mon premier emploi), cela te donnera un rythme dans ta journée.

C'est ce que je me suis dit aussi, d'ailleurs j'avais trouvé un emploi qui me plaisait énormément, le problème est que je ne mangeais pas, donc j'étais mal, je perdais du poids... Du coup ça s'est fini, oui car pour travailler il faut être un minimum bien physiquement et moralement et lorsque tu manges peu c'est impossible... On a du mal à réfléchir correctement... Je pense qu'il faut aller un peu mieux pour recommencer à travailler ou bien trouver le travail idéal...

Je suis pas d'accord avec toi!
Mais entieremment d'accord avec menthe douce! Laughing

Moi c'est mon boulot qui m'as "sauver", j'étais en plein dans mon anorexie et la phobie et pourtant...j'ai travailler comme nimporte qui. Et pas nimporte qu'elle boulot en plus, c'étais hyper physique. Sa m'as justement obliger à manger pour ne pas faire de malaise, obliger à calmer mes crises rapidemment, à relativiser, à être confronter à ma peur.
Et puis quand on travaille on pense beaucoup à la phobie, aux problèmes.

C'est juste mental, c'étais dur parceque physiquemment sa n'allait pas mais je me suis surpasser tous les jours! Donc c'est pas impossible du tout!
Tout est dans la tête.
Etre inactif souvent sa emplifie la phobie. Il faut se concentrer sur autre chose que soi même pour aller mieux!

_________________
Je ne sais pas ou je vais, sa je ne l'es jamais bien su et si jamais je le savais je crois bien que je n'irai plus
ptites fleurs
ptites fleurs
Modo
Modo

Féminin
Nombre de messages : 5963
Age : 29
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 02/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

. Empty Re: .

Message  Davide-ITA le Sam 25 Aoû 2012 - 13:13

Tout dépend des personnes mais je sais que moi j'ai perdu du poids et je ne pouvais pas me permettre, j'avais déjà 45 minutes de route aller/retour, sans compter les déplacements... Si je travaillais à 2 pas de chez moi, sans déplacements, oui j'aurais tenu mais là c'était trop d'efforts d'un coup... Mais je suis d'accord que l'inactivité accroît la phobie.

Davide-ITA
Eméto de Cristal
Eméto de Cristal

Masculin
Nombre de messages : 67
Age : 33
Date d'inscription : 18/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

. Empty Re: .

Message  Invité le Sam 25 Aoû 2012 - 13:37

Lorsque j'étais anorexique,j'étais très tonique. Comme si mon corps c'était habitué.
Après oui, il y a peut-être une question de personnalité mais se "re sociabiliser" reste la seule solution je pense, il faut se bouger même si c'est dur au départ.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

. Empty Re: .

Message  Invité le Sam 25 Aoû 2012 - 13:41

Coucou P'tites Fleurs et merci de ta réponse Wink


Bon ben, en fait, j'ai été très déprimée a une période de ma vie plus jeune, et il et vrai et indéniable que le travail m'avait sauvée.
(Parce que tout ce que je voulais c'était un travail, et que forcément, je prenais plaisir)

Toujours est il que ma phobie a recommencé il y a un an et demi alors que j'étais en train de travailler.
Ce n'a pas été la raison pour laquelle j'ai arrêté de travailler ! (mais ça devenait de plus en plus dur).
Sitôt arrêtée, je n'ai pas perdu une minute pour reprendre ma vie sociale en main, et pourtant, depuis plusieurs mois, avec appartés quelques fois, je suis pourrie de peurs . 218259 (et le pire, c'est qu'à la base je suis hyper cool, j'aime rire, les conneries) ben là j'ai des phases où je ne suis plus moi surtout depuis deux semaines, limite, je suis schyzophrène (je blague drunken ).`

Là, j'ai juste une envie, envie de glander, de ne rien fouttre car je me suis bien défoncée depuis assez longtemps ... Et pourtant, l'arrêt de mon activité n'a eu ni rien de bénéfique, ni rien de négatif sur ma phobie, mais il est vrai qu'au boulot, ça devenait de plus en plus dur (boulot dans lequel tu te plies en 4, tu contactes les gens sans arrêt, faut faire bonne impression, inspirer confiance, être attentive .....)
Pourtant j'aimais ce boulot, mais il se trouve que là je ressouffre de la phobie, et je ne sais pourquoi, et ça ne veut pas partir du tout.

Ptites Fleurs, dans un autre post, tu m'avais que je devrais prendre des vacances, ben j'y pense sérieusement. cheers
Le soucis, c'est que j'ai même peur de prendre des vacances car j'ai déjà stressé à balle lors de vacances alors que c'était l'Eden. Embarassed

Tout ce que je voudrais, c'est me débarasser de ces tocs allimentaires, j'ai vu ma régression en 2 ans, et j'ai envie de chialer lol!
C'est une plaie d'être courageuse, de se bouger le cul, d'espérer fort que ça va aller mieux en rentrant alors que ce n'est pas le cas.
Quand je rentre, je fais la gueulle a mon assiette et ainsi de suite (si je pouvais manger avec faim mon repas, je crois que ça pourrait me rendre heureuse pour trois jours). Et etre seule dehors toute la journée a cause de l'administration, c'est pesant.

Je ne vois rien d'excitant à la vie, c'est un peu chaud.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

. Empty Re: .

Message  audrey83 le Sam 25 Aoû 2012 - 14:06

Coucou iris!
Je pense que le mieux, quand on est pas bien en continu, est bien d avoir un boulot, car ça occupe l esprit.
Je me vois là, actuellement en vacances, les crises sont prenantes, pesantes, j'ai beaucoup de mal à gérer.
Même si en bossant je fais aussi des crises, ça me permet quand même d avoir l esprit occupé la journée, de moins cogiter, d avoir de l appétit...
Et surtout, même si le travail n est pas le + important dans ma vie, ça permet de se faire plaisir, et de faire des projets Wink
audrey83
audrey83
Eméto de Diamant
Eméto de Diamant

Féminin
Nombre de messages : 2894
Localisation : 67
Date d'inscription : 02/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

. Empty Re: .

Message  Invité le Sam 25 Aoû 2012 - 14:21

Coucou Audrey,

Merci de ta réponse Wink
Ouais, j'ai aussi ce présentiment pour les vacances, mais je sais que j'aurais pourtant besoin de voir autre chose que le travail, que la crise, que tout ce qui m'ennuie ..... Impression d'avoir une vie trop ch*ante alors que je suis "jeune".

Tu as de la chance pour le travail, je mettais pourtant beaucoup de tête et de coeur dans le mien et j'étais toujours pareille que présentement, sans oublier que la journée, je luttais contre tout ça, j'avais du mal a être discrête, on me disait "pâle" .... Même le soir, je n'avais pas la dalle.
Comme si tu étais en train de te noyer et que tu n'avais aucune issue qui pourrait te permettre d'avoir de l'oxygène. C'était limite de la survie ! Very Happy

Pour ton dernier paragraphe, c'est l'un des principaux buts du travail Wink
Mais même sans travail, on peut se faire plaisir, le plaisir ne se monnaye pas toujours (bien que je t'accorde que c'est assez rare)
Mais quand on est même stressé en vacances ou alors qu'on ne sait plus éprouver la notion même du plaisir ?

Je voudrais juste sortir de mon anhédonie et envoyer paître la phobie un peu , j'ai déjà assez de choses à me préoccuper.
Ces deux choses là, c'est la goutte de trop je crois !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

. Empty Re: .

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum