Et si on y arrivait?

Aller en bas

Et si on y arrivait? Empty Et si on y arrivait?

Message  Millou le Mar 10 Jan 2012 - 18:16

Voilà, bonsoir tout le monde, je reviens après encore une absence. Pour tout vous dire je me suis éloignée d'ici et de tout autre site parlant d'émétophobie (sur Facebook par exemple), parce que je me sentais déjà assez baignée dans mes propres angoisses pour avoir besoin de réfléchir avec celles des autres. Ce n'est pas que je ne veux pas aider les autres mais il je trouve très important de prendre du recul par rapport à soi-même avant de pouvoir vraiment bien rassurer les autres et les aider à avancer.

Je vais vous dire une chose, qui en tout cas a été valable pour moi. Personnellement mon passage à la phase obsessionnelle a eu lieu il y a bientôt trois ans. Vous le savez mieux que moi, trois ans de perpétuelles angoisses et de vie réglée sur une phobie, c'est très long, certains ont vécu beaucoup plus.
Eh bien je suis arrivée dans une sorte de lassitude. Enfin mes angoisses ont commencé à peser vraiment sur mon moral et ma vie, comme toujours mais cette fois je me sentais moins faible face à elles, je les connaissais tellement bien que j'en étais presque blasée. ça pèse dans ma vie mais aussi dans celle des autres, c'est quelqu'un de ma classe que j'ai rencontré cette année qui me l'a fait comprendre. Il me l'a dit cash, "est-ce que tu crois que c'est agréable d'avoir quelqu'un qui tire la gueule devant toi tout le temps, et est-ce que c'est normal que les autres aient à supporter tes problèmes?" Sur le coup ça m'a choquée, mais bien. Et tant mieux, j'avais besoin de cette prise de conscience, toujours cette pensée qui doit vous dire qu'il y a pire que vous. Il se trouve que cette personne a de graves problèmes familiaux et doit en supporter seul le poids au quotidien, ce qui est très dur. La semaine dernière il est arrivé sans avoir mangé depuis la veille au midi, sans avoir dormi, les bras couverts de traces rouges... Je me sentais mal ce jour-là, mais je me suis dis putain mais Camille y a quelque chose de plus important là. Alors je l'ai ramené chez moi, on a parlé, il a mangé et dormi, et je me suis débrouillée pour lui changer les idées...

Et c'est là qu'on se rend compte qu'on peut aider les autres, rien qu'en leur donnant un sourire et en mettant la phobie en arrière-plan. ça aide les autres et ça nous aide. On se met beaucoup plus de poids à se morfondre sur ses angoisses qu'à rire malgré tout, et à s'accorder au moins un moment dans la journée (pour moi c'est le lycée, le moment où il est crucial que je me sente bien) où on dit stop à tout ça.

C'est très dur à comprendre pour certains, il y a quelques jours ça l'était pour moi aussi. Mais c'est entre autre ce qu'il s'est passé avec cette personne qui m'a ouvert les yeux. Alors depuis, quand j'ai des nausées par exemple en cours, je me dis bon ok ça va bien, j'ai déjà loupé pas mal de cours depuis le début de l'année. Que les angoisses me fassent aller où elles veulent, que ces nausées si elles sont vraies me fassent gerber sur la table.

ça ne m'est JAMAIS arrivé. JAMAIS.

Je pense avoir repris confiance en moi quelque peu, c'est une réelle contrainte en moins, après on se sent tellement fier et plus fort face à ça surtout. ça me soulage de me dire que maintenant j'arrive à aller en cours malgré mes angoisses, que je tiens coûte que coûte, que ça fait des semaines et des semaines que je n'ai pas fait de grosse crise d'angoisse, et que je peux maintenant réellement afficher un vrai sourire sur mes lèvres et de vraies pensées dans ma tête à la place des ruminations phobiques.

Tout le monde n'arrive pas là de la même manière, et si ça se trouve dans une semaine je retomberai au fond du gouffre, mais le principe de la lutte contre la phobie est de se concentrer sur le présent. Est-ce que je vais vomir? J'en sais rien, mais pour l'instant je ne vomis pas donc tout va bien. Est-ce que je vais retomber? J'en sais rien mais pour l'instant j'ai avancé d'une façon phénoménale et j'ai bien autre chose en tête que ça, donc tout va bien.

Je vous souhaite à tous d'arriver à surmonter ça un jour, on peut TOUS y arriver. ça peut être une prise de conscience par rapport à quelqu'un que l'on doit soutenir, à des études que l'ont doit absolument poursuivre (le bac pour moi, je n'ai pas bossé toutes ces années pour le louper!), un défi que l'on a réussi et qui nous donne du courage... Même les plus courtes éclaircies doivent restées gravées dans votre tête et non pas les passages orageux, parce qu'il ne faut prendre que le meilleur dans tout ce noir.
La vie ce n'est pas une phobie, personne n'a le droit d'avoir peur de manger, de vivre. Je hais cette phobie de toutes mes forces et tant que je la haïrais et que je l'ignorerais, je respirerai mieux.

COURAGE Et si on y arrivait? 33221
Millou
Millou
Eméto d'Or
Eméto d'Or

Féminin
Nombre de messages : 662
Age : 24
Date d'inscription : 06/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Et si on y arrivait? Empty Re: Et si on y arrivait?

Message  pampa le Mar 10 Jan 2012 - 18:32

Bonsoir à toi, il y avait longtemps !

Je vois que tu as eu une prise de conscience grâce à ce garçon, et bien ceci est peut être le coup de pied aux fesses qu'il te fallait pour voir tes peurs autrement ^^

Quoiqu'il arrive, continue ton raisonnement, ne laisse pas la phobie rentrer par une autre porte. L'auto-persuasion et la détermination sont tes armes, tu les as en main, ne les lâche pas maintenant !

Je te souhaite beaucoup de bonheur pour cette nouvelle année, et qu'elle soit le signe de la disparition de tes plus grandes angoisses Wink


_________________
Le cactus du forum
pampa
pampa
Admin
Admin

Féminin
Nombre de messages : 2800
Age : 34
Localisation : dans le désert
Date d'inscription : 19/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum