Ma relation avec l'émétophobie

Aller en bas

Ma relation avec l'émétophobie Empty Ma relation avec l'émétophobie

Message  Invité le Mer 6 Avr 2011 - 11:28

Coucou tout le monde ! Apres plusieurs mois de crises, psy, essais de remèdes en tout genre, me voici décidé à en parler sur un forum… Je suis un homme, je n’en ai pas croisé beaucoup sur ce forum… à croire que le problème est plus souvent féminin que masculin, ou que les hommes ont beaucoup plus de mal à en parler.

Aujourd’hui, j’ai 23 ans. Je vis une relation merveilleuse, ma vie est presque parfaite, et je m’apprête à réaliser le rêve de ma vie en déménageant à l’étranger… Sauf que, cette merveilleuse idylle est gâchée par une phobie permanente de vomir…

Ma merveilleuse relation avec le stress et les phobies a commencé au collège. C’est mon premier souvenir de stress inutile, qui se manifestait matin et midi, avant d’aller en cours. Entrons de suite dans les détails crus et sympathiques… ce stress se manifestait par une sensation de brulure dans l’intestin, et un besoin d’aller aux toilettes, pour faire la grosse commission. Mais attention, pas la grosse commission parce que j’ai trop mangé. Non non, la grosse commission liquide, brulante, de stress… absolument sans raison, je n’avais aucun problème scolaire, aucune raison de craindre des camarades ou des profs… J’ai vécu avec ça jusqu’au lycée, avec des périodes très intenses, des périodes où les symptômes disparaissaient complètement.

Avant mon bac, j’ai fait quelques séances d’hypnose qui ont plutôt bien réussi, j’ai ensuite déménagé à Paris pour mes études. Le stress est revenu petit à petit, mais cette fois en étant lié à des évènements stressants (soutenance, rendez vous important, voyage, etc.). Jusqu’au jour où ce stress est revenu en flèche.

Je me souviens comme si c’était hier. Dans le métro, ligne 8, direction Balard… Rendez vous chez un ami pour une soirée qui s’annonçait excellente. Quand soudain, (revoilà les détails sympathiques), brûlure dans l’estomac, envie de chier… gros moment de panique, chaleur, frissons, nausée, envie de vomir… Je me suis précipité aux toilettes chez l’ami en question pour la grosse commission. Je me sentais tellement ridicule… Pas du tout vis à vis de son regard, mais ridicule de stresser pour… pour… pour rien…

Ce stress est revenu un mois plus tard… J’ai du sortir un samedi matin, par un temps magnifique, avec mon conjoint, pour acheter un pantalon (là encore, aucune raison de stresser, journée merveilleuse à l’horizon). Enorme pic de stress dans le métro ! Beaucoup plus rapide que la fois précédente. Toujours le même scénario : intestin brulant, envie d’être sur les toilettes, nausée, envie de vomir. Et là je me suis nettement focalisé sur l’envie de vomir… J’ai du sortir à la station suivante, foncer dans un café pour aller aux toilettes. Encore une fois, pas pour vomir…

Là où j’ai senti que ca devenait invivable, (vous allez me dire, à ce niveau là, ca l’est déjà), c’était lors d’un resto avec une amie. Le scénario n’était plus du tout le même. En plein repas, je me suis dit « ouuuh, j’ai beaucoup mangé », et mon cerveau est tout de suite passé au reflexe « ah, trop mangé, donc risque d’envie d’aller aux toilettes, risque de nausées, risque de vomissement important ». Je suis passé aux toilettes trois fois pendant le repas, et j’ai annulé le ciné qu’on devait se faire dans l’après midi.

C’est là que commence le cercle infernal… Anticipation des moments de stress, objets rassurants (dans mon cas, vive le Vogalib et le Citrate de bétaine, les deux plus belles inventions au monde ). Et c’est parti pour des situations que je m’invente ! Vive le stress sur le quai du métro parce que je repense aux problèmes passés, au restaurant parce qu’il fait un peu chaud, dans une salle de spectacle, n’en parlons pas ! Je m’amuse !

Il est toutefois étrange de remarquer que ces moments de stress ne surviennent que lorsque je suis avec quelqu’un… Quand je suis seul, je peux aller manger dans un resto sans problème, sans penser à ma phobie, aller dans n’importe quel lieu public sans stresser. Pourquoi ? Parce que je sais que j’ai le contrôle… parce que je sais que à n’importe quel moment, si il se passe quelque chose, je peux rentrer chez moi. Comme il y a un point de fuite, aucun regard, aucun jugement, aucune conséquence (devoir annuler un ciné prévu depuis 3 semaines par exemple), la crise ne se déclenche pas.

J’ai fait quelques mois de séances avec une psychologue… On se voyait deux fois par semaine. Elle me dit que je sais parfaitement comment je fonctionne, que j’ai une vie merveilleuse, que tout va bien… Je lui ai dit à maintes reprises que j’aurai toujours adoré vivre comme un ermite, chez moi (oui, je suis teeellement bien chez moi, pourquoi sortir ? je n’ai pas peur de l’extérieur, j’aime beaucoup me balader dans Paris, visiter, mais mon appartement est tellement confortable lol), mais elle n’y voit pas là un problème majeur…

Ce soir, je fête mon anniversaire dans un grand restaurant avec des amis… Et je stresse, je ne vais pas profiter. Je vais regretter en étant rentré à la maison car la nourriture est délicieuse, j’adore manger, et je vais regretter de ne pas en avoir profité… Cette phobie me pourrit la vie, et je ne sais pas trop comment je vais m’en sortir. Dans quelques semaines je quitte la France pour m’installer outre-Atlantique. J’ai espoir que ce stress disparaisse miraculeusement, ou que ce stress inconscient ait une origine ici, en France, et qu’il n’apparaisse plus là où je vais habiter… J’ai aussi conscience que je suis encore dans une phase qui est gérable. Je vais au restaurant. D’autres n’arrivent plus du tout à y aller… Mon problème peut donc encore se résoudre « plus facilement » et c’est le moment de faire quelque chose.

En attendant, je me sens bien sur ce forum, les articles sont passionnants et les témoignages très intéressants. Ca m’a fait un bien fou d’écrire ces quelques lignes (enfin, nombreuses lignes à ce stade), et c’est bon de ne pas se sentir seul.

Bonne journée !


Dernière édition par digix le Mer 6 Avr 2011 - 16:59, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Ma relation avec l'émétophobie Empty Re: Ma relation avec l'émétophobie

Message  XXX le Mer 6 Avr 2011 - 12:36

Coucou !
Contente de voir que tu te plait sur le fofo Smile
Bien moi ma phobie est arrivée un peu comme toi, "d'un coup" ... J'espère que le fofo saura te donner tout le courage et les conseils dont tu as besoin pour t'en sortir ... Je sais que moi il m'a beaucoup aidé dans la période ou j'allais très mal, grâce a tout le monde ici j'ai réussi a très vite aller mieux, car se sentir soutenue ça aide Wink

Il y a trop moyen que tu passe une bonne soirée, en tout cas c'est déjà super de le faire... il faut que tu te dise que même si ce soir ce n'est pas "génial" a ce niveau la, plus tu continuera de faire ce que tu as envie moins tu y pensera et tu pourra surement remettre ce plus tard sans même l'idée de la phobie en tête...

Bienvenue sur le forum en tout cas Smile
XXX
XXX
Eméto d'Or
Eméto d'Or

Féminin
Nombre de messages : 876
Date d'inscription : 22/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Ma relation avec l'émétophobie Empty Re: Ma relation avec l'émétophobie

Message  Cafeine le Mer 6 Avr 2011 - 13:01

D'abord bienvenue. Ton témoignage est intéressant. Je pense que ta psy a raison. Tu sais parfaitement comment gérer ta phobie. Et tant que tu es en mesure de fonctionner (sortir de chez toi, voir des amis, aller au resto, ne pas y penser constamment, travailler, accepter des défis, etc.) tu n'auras pas tellement de dommages collatéraux, ce qui est une réelle chance.

Je te donne un exemple. Moi aussi je sais gérer ma phobie. Moi je déteste tout ce qui a trait à la gastro. Sachant comment elle pourrait m'infecter, JE prends les moyens pour l'éviter (lavage des mains avant de manger, après être allée aux toilettes, etc. sans exagérer je précise). Pour le reste, je reste naïve. Je préfère aller au resto et ne pas penser à ce qui se passe en cuisine... Si jamais j'avais la gastro, hé bien j'aurai personnellement tout fait pour l'éviter. Point.

Donc ce soir, profites bien de la fête et essaie de ne pas te poser 1001 questions! Et pour avoir voyagé pas mal et parfois sur de longues périodes, pour moi, la phobie est restée présente, mais atténuée. Comme si prise en dehors de son contexte, elle m'angoissait moins. Je t'en souhaite autant!
Cafeine
Cafeine
Modo
Modo

Féminin
Nombre de messages : 650
Age : 37
Localisation : Québec, QC
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Ma relation avec l'émétophobie Empty Re: Ma relation avec l'émétophobie

Message  lucile57 le Mer 6 Avr 2011 - 16:09

Bienvenue à toi sur le forum!! C'est vrai qu'on s'y sent bien!!! Ca fait énormément de bien de se confier à des gens qui comprennent!!!
Ton témoignage est vraiment très intéressant!!!! C'est fou parce que je suis à l'opposé de toi!! Moi, il faut que je sois avec d'autres, seule, je n'y arrive pas, je stresse beaucoup plus!!!
Après, je pense que tu devrais prendre les sorties entre amis, dont la soirée de ce soir comme un défi, essaie de ne pas trop penser à ce qu'il pourrait arriver, et si jamais quelque chose se passe, tu sais que c'est psy, donc ma fois, si tu dois aller aux toilettes, vas-y, mais reprends-toi, souffle, déstresse, et ça ira. Tu n'en seras que plus fier d'avoir réussi à surmonter cette épreuve!!! Moi, les soirées passées dehors avec des gens qui boivent comme des trous, ou je risque d'être confronter au vomi, je me lance le défi d'y aller, après, parfois c'est vraiment trop dur, et je dois partir, me calmer, et c'est bon. Et ensuite, je suis fière d'avoir réussi, et je recommence, je suis peut-être maso, mais si tu évites constamment tout, tu ne feras qu'augmenter ta phobie.
Après, je ne relève pas tous mes défis, certains sont impossibles, parfois, à des soirées, je ne peux vraiment plus, mais bon, on ne réussi pas tout dans la vie... L'échec est humain..
Sur ce, je te souhaite un très joyeux anniversaire, et fêtes bien, sans te prendre trop la tête!!! Profites de tes derniers moments en France!!! Et ce n'est pas parce que tu déménage à l'étranger, que ta phobie va augmenter, qui sait, un nouveau départ la fera peut-être diminuer... En tout cas c'est tout le mal que je te souhaite!!!
lucile57
lucile57
Eméto d'Argent
Eméto d'Argent

Féminin
Nombre de messages : 242
Age : 29
Localisation : Sarreguemines, Metz, Velosnes
Date d'inscription : 24/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ma relation avec l'émétophobie Empty Re: Ma relation avec l'émétophobie

Message  Mél le Mer 6 Avr 2011 - 19:34

DIGIX, je suis comme toi!!

Aller seule quelque part m'angoisse moins... car je n'ai pas peur du regard des autres...
Mais en même temps, être avec quelqu'un me dévie de l'angoisse naissante...

Comme je le disais dans un autre post, ces états d'angoisse sont très vicieux.
Quand tu as TOUT pour aller BIEN, il faut qu'on se créé une angoisse!!!

SINON CEST PAS NORMAL!!!!

"Ouhla je vais bien attention les gars, il faut qu'une angoisse arrive, sinon ca ne serait pas normal."

Mon corps et mon esprit sont constamment en alerte, conbattent l'angoisse sans arrêt.
Alors dès qu'il y a une trève, quand le corps et l'esprit sont au repos, eh bha NAN!!!! Ouhla attention Mélanie se sent bien, Madame L'ANGOISSE, au boulot!!!!
Mél
Mél
Eméto d'Argent
Eméto d'Argent

Féminin
Nombre de messages : 178
Localisation : 75
Date d'inscription : 29/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Ma relation avec l'émétophobie Empty Re: Ma relation avec l'émétophobie

Message  asaliah01 le Mer 6 Avr 2011 - 22:01

Bienvenue Digix

C'est fou, j'aurai pu écrire tout ça.Je me reconnais très bien pour ce qui est de l'anticipation des situations stressantes
asaliah01
asaliah01
Eméto de Vermeil
Eméto de Vermeil

Féminin
Nombre de messages : 429
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 16/08/2008

http://myspace.com/amamere

Revenir en haut Aller en bas

Ma relation avec l'émétophobie Empty Re: Ma relation avec l'émétophobie

Message  lourd le Jeu 7 Avr 2011 - 10:26

Ce serait plus une phobie social dans ce cas ?v la peur des gens autour que tu connais, et des moqueries

Je me suis bien reconnu dans ton témoignage en tout cas. et je suis un homme aussi !!
lourd
lourd
Eméto de Coton
Eméto de Coton

Masculin
Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 14/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Ma relation avec l'émétophobie Empty Re: Ma relation avec l'émétophobie

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum