Pensées obsessionnelles

Aller en bas

Pensées obsessionnelles

Message  Hapitchou le Ven 5 Jan 2018 - 11:02

Bonsoir à tous,

C’est la première fois que j’écris sur ce forum mais voilà quelques temps que je vous lis. Je suis une femme de 28 ans et phobique depuis toujours (je devais avoir 4 ans). Quand j’étais enfant, je me levais tous les soirs en pleurant parce que j’avais mal au coeur. J’étais évidemment trop jeunes pour comprendre que c’était l’anxiété elle-même qui me causait toutes ces nausées.Ma mère m’a toujours accueillie et tenté du mieux qu’elle pouvait de me rassurer. Je lui demandais toutes sortes de questions comme « combien de chances entre 0 et 10 que je vomisse » et elle me répondait toujours « 0 ». Ma mère m’a tjrs soutenue du mieux qu’elle ait pu sans savoir que j’étais phobique. Dans le temps, l’émétophobie ce n’était pas vraiment connu (et ma mère est médecin). Mon père lui se fâchait donc j’ai commencé à me cacher pour aller lui parler la nuit et en vieillissant j’al dormir avec ma soeur.
À l’adolescence les choses se sont calmées un peu. Je demeurais phobique mais j’étais beaucoup moins symptomatique. Je m’inquié énormément lorsque mes proches avaient la gastro, lorsque j’avais mal à l’estomac ou la diahrrée..
Quand j’ai eu 19 ans et que je suis déménagée dans une autre ville pour mes études, c’est là que tout a déboulé. J’ai commencé à faire des attaques de panique fortes et récurrentes. Mon symptôme principal lors d’une attaque de panique est la nausée. Donc là, la boucle de pensées phobiques se met en branle et ma nausée ne fait qu’augmenter. Ensuite j’essaie de comprendre si c’est une « vraie nausée » ou simplement de l’anxiété. Ça me réveillait même la nuit à l’époque. J’en faisais en cours, en voiture. J’ai cessé de prendre les transports en commun, à sortir entre amies. Je me trouvais toutes sortes d’excuses de peur d’avoir peur et de ressentir des nausées et de vomir devant elles. En fait c’est ce qui représente ma plus grande peur, celle de vomir en public et de devoir gérer les regards des gens. J’ai donc consulté une psychologue de l’approche TCC ce qui m’a beaucoup aidé. Elle m’a diagnostiqué avec une émétophobie et un trouble panique. Avec la thérapie, j’ai appris à gérer mes pensées irrationnelles et à prendre le dessus lors d’une attaque de panique. Toutefois, la phobie est demeurée présente mais moins envahissante.
Aujourd’hui, je suis maman d’un petit garçon d’un an. Ça a toujours été mon plus grand rêve de devenir maman. Depuis novembre environ j’ai recommencé à vivre énormément d’anxiété puisque mon fils a fait son entrée à la garderie. Dans ma tête, garderie = gastro. J’ai peur que mon fils l’attrape d’un autre enfant et me l’a transmet et que je n’arrive pas à m’occuper de lui étant donné mon état et toute la détresse qui accompagne cet état. Aussi, bien que j’ai toujours adoré Noël, le temps des fêtes pour moi est synonyme d’épidémie de gastro, de buffets partagés et de contacts trop rapprochés. J’ai commencé à avoir des pensées obsessionnelles envahissantes de gasrro. Je me lave les mains très (trop) souvent. Depuis la mi-novembre que j’y pense du matin au soir. Avant j’y pensais seulement quand je ne me sentais pas bien. Ça devient très difficile à vivre. Ça affecte mon humeur, c’est comme si j’avais un petit nuage gris au-dessus de la tête en permanence. J’ai fait plusieurs attaques de panique si bien que j’ai décidé que j’en avais assez. J’ai contacté mon médecin de famille et le 28 décembre j’ai commencé à prendre une médication qui semble aider déjà.
Brefffff fini avec ma présentation.. Je cherche en fait à me vider le coeur et à échanger avec d’autres qui comme moi vivent avec cette phobie attroce. Sans juger les autres phobies, parce queje sais que chaque peur vient avec son lot de défis, je me dis que parfois je préférerais échanger ma phobie avec quelqu’un d’autre. Dans le genre, une phobie des papillons tien ! Quand on s’enferme à la maison il y a absence de menace. Avec l’émétiphobue, la menace de vomir est omniprésente. Ça peut arriver à toute heure, tout endroit dans le monde. Parfois (souvent) j’ai envie de m’enfermer avec mon fils le temps que l’hiver passe pour nous protéger des méchants virus. Par contre, je sais bien qu’il s’agit d’évitement. La dernière chose que je souhaite c’est de transmettre ma phobie à mon fils. Je veux qu’il ait la plus belle enfance possible et qu’il morde dans la vie.

Si d’autres comme moi on eu à vivre avec des pensées obsessionnelles de gastro j’aimerais bien vous lire. Sinon, n’importe qui qui a envie d’échanger. Merci d’avoir pris le temps de me lire et de me laisser ventiler ! - xox

Hapitchou
Eméto de Coton
Eméto de Coton

Féminin
Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 05/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pensées obsessionnelles

Message  Laury5959 le Ven 5 Jan 2018 - 11:33

Hello Smile

Bienvenue à toi Smile

Je t’ai mis un message en privé
avatar
Laury5959
Eméto d'Or
Eméto d'Or

Féminin
Nombre de messages : 796
Age : 25
Localisation : Valenciennes
Date d'inscription : 23/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum