Romane 18 ans, 13 ans d'émetophobie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Romane 18 ans, 13 ans d'émetophobie.

Message  Badgalroro le Sam 1 Aoû 2015 - 3:30

Ce qui vas suivre vas peut être paraître pour un post vu et revu, pourtant c'est mon histoire.

Je ne sais pas vraiment par ou commencer.
Tout a débuter dans mes plus proches souvenirs quand j'avais 3 ans je me rappelle déjà craindre une copine qui était malade en voiture et ne pas vouloir monter avec elle en voiture, ou alors en pleurant. Je pence aussi que pour une personne ayant peur du vomi, que j'ai vu pas mal de monde vomir autour de moi, en tous cas j'ai des souvenir parfait de tous les gens que j'ai pu voir vomir dans ma vie qu'il s'agit d'un camarade de classe à la cantine ou encore dans le bus en colonie... Le pire reste ma soeur agée de 3 ans de plus que moi, qui a l'estomac très fragile et qui depuis petite vomis à la moindre émotion et se choppe toute les gastro qui passe. En bref je n'ai vomi qu'une seule fois dans ma vie j'avais 7 ans, avant cela on m'avait dit "quand tu vomira tu verras que ce n'est rien et tu n'auras plus peur", ils avaient tord c'est a partir de là que tous a vraiment commencé c'est dont je me souvient car en réalité je n'ai qu'une vision floue de cette époque, je me rapelle que ma mère et mon père m'amener d'urgence au docteur car je ne pouvais plus m'arrêter de pleurer, des crises d'angoisse d'un autre monde.. Enfin bref tout était rentré dans l'ordre jusqu'a mes 13 ans, j'étais au collège en 4éme où un garçon à vomi en plein cours d'histoire géo sur sa table devant mes yeux je me rapelle exactement de la scène il était 9h juste après le cours de français (pour vous dire comme cela m'a marqué) je suis sortie de la salle en courant et je suis allé dans la cour et là impossible de retourner dans le bâtiment j'ai pleuré crier, je lui en voulait alors que ce n'était pas sa faute. Il avait réveillé quelque chose qui sommeillé en moi, c'était le début d'un long calvaire! Je n'ai pas pu retourner à l'école pendant près d'une semaine, persuadé qu'il revomirais et persuader que j'avais attrapé sa maladie. Je me levais dans la nuit en sanglots, et je me réveiller le matin la boule au ventre comme un état dépressif je voulais dormir et ne jamais me réveiller. J'ai du retourner au collège, j'observais les moindre fait et gestes de ce garçon, puis des gens autour de moi, des personnes qui m'entouraient, j'avais peur que l'une d'elle se mette a vomir brutalement sans raison apparentes et sans prevenir comme l'avais fait ce garçon. Prise d'angoisse je sortais toute les 5 minutes de classe car cela devenait insupportable à gérer, mal de ventre j'étais persuadé que moi aussi je pouvait vomir a tout moment. J'étais la patiente numéro 1 de l'infirmier. J'étais déjà à l'époque suivie par un psychologue pour ma phobie du vomi, mais ne m'ayant peu ou pas beaucoup apporté, je suis allé au cmp de ma ville ou je voyais une psycologue, on avait établie un planning scolaire ou je ne venais pas certain jour et allait au cmp de marseille également pour des suivit psycologique. J'étais au plus bas, un état dépressif ou je ne pouvait plus en sortir. Je ne sortais plus de chez moi, la voiture était devenue un calvaire car je ne pouvais plus restée enfermée avec des gens de peur qu'ils vomissent ou meme moi, j'avais peur de vomir je ne sortais plus de chez moi sans cachets anti vomitif, un sachet plastique dans mon sac au cas ou je vomissais, je ne dormais plus et je ne manger plus. On m'a alors prescrit des anti dépresseurs alors que je n'avait que 13 ans, ils m'ont bouffé je n'était qu'un legume et je suppliait ma mère pour ne pas aller a l'école, aucune copine ne venait chez moi, je n'y allait plus non plus, plus de vie sociale alors que je devait etre une enfant remplie de joie, je ne sortais plus de chez moi, l'extérieur n'étais que dangers. C'est alors qu'un soir j'ai était prise d'une violente crise d'angoisse (comme presque chaque soir) et je suis sortie sur ma terrasse c'etait l'hiver a moitié couverte en pyjama et je prier pour ne pas vomir, plus l'angoisse monté plus j'avais envie de vomir et puis la j'ai pris un couteau et j'ai essayé de me tailler les veines. On se dot que c'est stupide dans arriver la pour du vomi mais c'était plus fort que moi, je préférais mourir que vomir. J'ai pris mes cachets, et je me suis endormie de fatigue cat toute ses crises me fatiguaient mentalement et physiquement. Ma mère ne l'avait pas découvert puis une semaine aprés rebelotte, j'ai cru vraiment que j'allais vomir, je pleurer, tremblais puis je prennais souvent les clefs de la maison en cachette et sortais marcher dans rue esperant que sa passe puis je retournée sur ma terrasse, ce soir la je me suis bourée de cachets et j'ai repris le courteau et jne nouvelle essayé de me tailler les veines je ne sais pas si je voulais vraiment mourir mais c'etais plus un appel a l'aide iun trop plein pour une petite fille de 13 qui ne voulait plus ressentir tous sa. Je me suis endormie dans mon lit avec le couteau et le lendemain ma mère l'a vu. Elle ne savait plus quoi faire, elle avait tout éssayé pour moi. Elle ne comprenait pas trop puis ellle s'inquiétait pour moi, ett ne trouvais aucune solution. Elle en a parlé a ma psycologue du cmp qui m'a trouvé une place dans une clinique psychatrique. Ce passage est long donc je vais raconter en bref, j'ai était admise dans la clinique a temps plein mais n'y suis resté qu'une semaine, car j'ai prouvé mes efforts. J'ai fait un sevrage de médicaments car mon sang devait en être remplis, puis de me retrouver dans un hopital alors que je n'étais pas "follle" m'a fait rapidemant réagir, je n'avais plus maman deriere moi, et j'étais séparée de tous ni internet ni téléphone ni visite.. Sa a était la pire semaine de toute ma vie je vous le jure,, je n'ai jamais autant pleuré c'etais la premiere fois que je ne dormais pas chez moi depuis un an tous mes petits rituels pour ne pas vomir on me les avaient enlevés, je devait faire sans, tell'ement que j'ai decider de passer au desssus et de surmonter ma peur pour partir au plus vite de cette clinique ou je ne me sentais pas a ma place. Je suis monter en voiture avec tous le monde, j'ai manger correctement, je ne prenais plus de cachets... en bref j'ai prouver que je pouvais mener une vie normal et je suis sortie. La sortie et leretour a la réalité était trés dur, jai était suivie encore quelques mois dans cette clinique ou javais un emplois du temos aménagé avec l'école, ce remettre de toute ces émotions à était trés fatiguant je ne le cache pas, mais finalement tous ces efforts sur moi meme on étaient payant puisque jusqu'a aujourd'hui je peux dire que je mene une vie normal meme si la phobbie est toujours présente, je nai jamais bu une goutte d'alcool, je ne fréquente pas les lieu ou il y a de l'alcool j'évite les personne qui sont malades ou qui ont la nausée , je fait beaucoup attention aux date de péremption, j'ai toujours une boite de médicament sur moi du genre nausicalm, meme si les voyages à l'étranger sont tout de meme l'horreur ( peur d'etre malade hors de chez moi ) meme aujourd'hui, mais c'est vraiment quand meme lejour et la nuit par rapport a avant. Je souhaite a toute les personnne qui vive en ce moment ce que j'ai vecu et d'un jour pouvoir mener une vie a peut prés normal voila bisous.

Vraiment vraiment vraiment désoler pour les fautes d'orthographe il est 5h30 du matin piouuuuuf

Badgalroro
Eméto de Coton
Eméto de Coton

Féminin
Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 01/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

coucou

Message  eliwen le Sam 1 Aoû 2015 - 19:47

Coucou Romane !

Tout d'abord bienvenue sur le forum ou tu trouvera le réconfort et les conseils de tes émétopotes Very Happy

Ton histoire m'émeu énormément car elle est proche de la mienne.. Content que le pire soit derrière toi, et j'espère que tu guérira complètement et vite .
avatar
eliwen
Eméto de Cristal
Eméto de Cristal

Masculin
Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 23/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Romane 18 ans, 13 ans d'émetophobie.

Message  PlugPur le Jeu 6 Aoû 2015 - 9:05

Salut bienvenue à toi. Smile
avatar
PlugPur
Eméto de Diamant
Eméto de Diamant

Masculin
Nombre de messages : 1372
Age : 27
Localisation : Canada (mais pas au QC)
Date d'inscription : 23/01/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Romane 18 ans, 13 ans d'émetophobie.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum